Présentation de la Cintiq 21 UX nouvelle édition

J'ai eu la chance de découvrir en avant première la "nouvelle" Cintiq 21 UX de Wacom il y a environ 6 semaines, au seins des locaux de Wacom france et donc en conséquence, j'ai pu manipuler ce nouveau modèle. Allons droit au but, j'ai mit entre guillemets "nouvelle" car cette Cintiq est en faite une mise à jour de l'ancien modèle et il faut considérer cette tablette de cette façon : même dalle LCD, même taille globale, même connectique, seul l'ajout de la technologie "Intuos 4" et le look différencie l'ancien du nouveau modèle, pour un prix de 1990 € TTC conseillé ce qui la place un peu au dessus de l'ancien modèle dont le prix à chuté il y a peu.

Dans cet article, je vais vous présenter ce nouveau modèle, ses avantages, ses inconvénients, mais aussi la tablette dans son ensemble, pour ceux qui ne connaitraient pas cet engin de guerre, taillé pour les professionnels et la production... car oui, le prix peut paraitre élevé, mais pour un professionnel en quête de productivité, il faut la considérer comme un investissement qui vous rendra plus créatif et plus productif !
Avant de parler de la Cintiq, la question "d'une tablette pour quoi faire ?" peut se poser. Ce matériel, qui marche autant sur PC que Macintosh permet de remplacer aisément une souris pour toutes les taches informatiques : on utilise le stylet (sans piles !) pour pointer, cliquer, sélectionner, sur un support dédié. Ce stylet ressemble à un crayon à la différence que ce crayon ne trace que de l'encre numérique sur votre écran. Le gros avantage de la tablette et son stylet par rapport à une souris est surtout la précision en plus de la gestion de la pression, de l'inclinaison et de la rotation du stylet. Transposez ces fonctions sur un logiciel comme Photoshop ou Painter et imaginez la souplesse que cela peut procurer pour un détourage complexe, une colorisation, une peinture. On peut aussi appliquer cette gestion proche d'un outil traditionnel à ZBrush et ses outils de peinture et sculpture. Certains logiciels comme ceux cités juste avant sont d'ailleurs inutilisables (ou presque) sans tablette graphique. C'est un peu comme vouloir peindre Mono Lisa avec une brique et des gants de box...

Revenons à cette Cintiq : le gros avantage de cette gamme de tablette est d'avoir un écran intégré, on trace, dessine, directement sur cet écran et contrairement à une tablette normale, on ne doit pas gérer la désynchronisation entre la main qui dessine à un endroit et l'œil qui regarde à un autre. Cela peut paraître anecdotique, mais vos traits seront parfait du premier coup et vous allez réduire le nombre d'annulations. Combiné à la surface de la tablette et son côté inclinable associé à la rotation de l'ensemble, vous obtenez une table à dessin numérique de grande qualité.

Et en détails ?

Dans les grandes lignes, la nouvelle Cintiq 21 UX ressemble beaucoup ) sa grande sœur ainée : écran de 21" en 1600 x 1200, même socle, même dalle LCD, un nouvel habillage noir des plus élégant, le changement dans les boutons et la disparition des Touch Strip (surface tactiles)  font la différence au premier coup d'œil. Pourtant en y regardant de plus près, il y a quand même des changements moins anecdotiques :

La technologie Intuos 4 remplace la technologie Intuos 3. Rien que pour ça, le changement en vaut la chandelle : plus de précision, 2048 niveaux de pression, stylet sensible dès 1 gramme de pression. Certains crieront à l'argument marketing (un peu comme moi quand l'Intuos 4 est sortie soyons honnête), mais croyez-moi, il faut tester pour sentir la différence... et elle est flagrante. C'est un peu comme passer d'une Intuos 3 (ou Cintiq 12) à une Bamboo de première génération : on sent bien la différence en terme de pression, sensibilité et précision. La, c'est pareil, on effleure, ça réagit et douceur, on appuie progressivement et on sent les variations... Pour la petite anecdote, je préfère le "touché" de mon Intuos 4 à ma Cintiq 12.. mais bon, je préfère la productivité de ma 12" 🙂

La qualité :

Pourquoi parler de qualité ? Simplement parce que ce matériel va se trouver manipuler au quotidien et ce, dans tous les sens. C'est un investissement, autant qu'il dure longtemps ! La dessus, "qualité Wacom" : la finition est parfaite, la dalle supérieure résiste bien à la forte pression du doigt sans toucher la dalle LCD, le câble central semble être plus résistant que l'ancien, le pied est toujours le même et il a fait ses preuves.

la seule chose qui me chagrine un peu, et c'est un détail, c'est que la nouvelle surface noir sur les côtés est plus sensibles aux traces de doigts ! Le revêtement de la dalle semble être proche de celui de l'ancien modèle. A moins de dessiner / travailler en mangeant des gaufres ou du Nutella (ne me regardez pas...), les traces n'arriveront pas tout de suite. Bref, une impression de revêtement de Cintiq 12. Pour information, j'ai nettoyé ma dalle... deux fois !

N'oubliez pas quand même d'enlever bracelets ou bagues qui pourraient rayer le revêtement, la moindre imperfection de surface se ressent sur le stylet et se voit à l'écran !

Même si la Cintiq n'est pas vouée au transport, il n'est pas trop compliqué de la déplacer (gardez le carton d'origine !), elle devrait supporter vos assauts graphiques sur le très long terme sans broncher... et petit détail non négligeable, la Cintiq 21 (comme la 12) est garantie 3 ans sur site. Ce qui n'est pas le cas pour une Cintiq aux US !

La manipulation :

Cela ne change pas de l'ancien modèle : le socle permet de coucher la tablette presque à plat ou de la lever à environ 70°, le tout combiné avec une rotation de -90° à +90° (plus en fait, mais rarement utile). La photo ci-dessus la montre en position presque couchée.

On peut vraiment s'appuyer dessus sans que le support ne bouge, on est alors sur une vraie table à dessin qu'on tourne ou penche. Le permet de travailler vraiment confortablement et d'une certaine façon, bien plus que sur une tablette traditionnelle de grand format.

En vue de dessus, la tablette inclinée à 45° environ, ce qui permet de tourner notre "feuille" directement sans essayer de compenser avec le poignet.

Les Express Keys et Touch Strip :

On retrouve sur cette Cintiq 21 UX le même concept que l'Intuos 4 : un plus grand nombre de boutons et des Touch Ring... ah non, pas de Touch Ring, mais un bouton rond...

Mais tout d'abord, un petit retour sur ces Touch Ring ou Strip : Ce sont des surfaces en forme de bande (Strip) ou circulaire (Ring) qui permettent d'effectuer des actions, en fonction de commandes définies dans le pilote. Par exemple on peut connecter la taille de la brosse d'un outil ou le zoom du document sur ces Touch Ring / Strip en faisant glisser le doigt dessus. Personnellement, j'ai tendance à aussi y mettre  mes niveaux d'historique...

Donc, la Cintiq propose des Touch Strip, comme son ainée, sauf que ceux-ci sont situés derrière la tablette, sous les indexes. Il fallait y penser, mais maintenant, plus d'action involontaire en y passant la main dessus. Un appuie sur le gros bouton central permet de basculer d'un pré réglage à un autre (4 par touche strip, 8 au total !), le tout se faisant assez naturellement. En complément de choix de pré réglage, le driver affichera à l'écran son nom au moment basculement vers le preset suivant. Ce n'était pas le cas au début des Intuos 4, ce point qui était très problématique pour moi à maintenant disparu.

En parlant de disparition, la Cintiq n'a pas d'écran OLED comme les Intuos 4. Ceux-ci étaient pratique sur l'Intuos, mais il faut avouer que je ne les regardais jamais, à cause des mes habitudes de réglages. Cela peut manquer au premier abord, mais une pression sur un bouton fera apparaitre à l'écran tous les pré réglages correspondant à l'application. Bref, une perte pour certains, surement pas pour d'autres.

Enfin, les boutons sont un peu plus souples que sur les Intuos 4. Ils étaient une critique principale des Intuos 4 (et c'est mon avis aussi !), Wacom semble avoir entendu les utilisateurs. Avec la Cintiq, nous avons 16 boutons à notre disposition, largement de quoi mettre l'essentiel des raccourcis souhaités !

1: Un des deux Touch Strip, en 2 la poignée du socle pour incliner la tablette et en 3 le câble d'alimentation et vidéo sortant au centre du système de rotation.

La connectivité :

Comme avant on garde le même système : une connexion USB pour la gestion "tablette" et une connexion DVI pour la partie vidéo. Car bien sur, la Cintiq se comporte  comme un second écran et s'intègre sans soucis dans un environnement déjà existant, à condition d'avoir une carte graphique avec une sortie libre.

Non visible sur la photo, la Cintiq à une alimentation extérieur et le tout est relié à un unique câble qui fait transiter l'électricité, l'USB et le DVI à la tablette.

Un petit point à ne pas négliger toutefois, même si on sort de la connectivité, il est possible de calibrer avec une sonde la tablette comme tout écran. La dalle est de bonne facture, même si on est un peu loin des meilleurs écrans disponibles actuellement.

Les stylets :

La Cintiq 21, tout comme les Intuos, est livrée avec un stylet "de base" (à gauche ci-dessus). Sachez qu'il existe d'autres stylets qui proposent des utilisations différentes avec en particulier :

  • L'art pen (au milieu) qui contrairement à ses collègues, peut détecter la rotation du style sur lui-même, en plus de l'inclinaison et de la pression. C'est un très bon stylet pour ceux qui aime dessiner au feutre a alcool. En ce qui me concerne, j'ai une petite préférence pour la mine qu'avait l'ancien Art Pen pour technologie Intuos 3, le nouveau ayant une mine trop petite à mon goût.
  • L'aérographe (à droite) est pour ceux qui sont utilisateurs de longue date de l'aérographe (on aurait pu s'en douter !). Il à l'avantage d'avoir une molette sur le dessus, qui permet par exemple de régler le flux de la brosse en cours. Si on mix le tout avec la gestion de l'inclinaison et la pression (le tout réglable au sein du pilote, mais bien sur au sein des logiciels), vous aurez l'aérographe ultime.

Note : les stylets des premières Intuos 4 ne marchent pas sur ces Cintiq car un petit changement technique est intervenu sur la technologie Intuos 4. Si vous possédez des stylets d'Intuos 4, n'hésitez pas à contacter le support Wacom, ils auront une solution pour vous.

Les mines

Je fais un peu une parenthèse sur la review pour parler des mines des stylets. Je le fais souvent sur les forums, je vais y revenir dans un autre billet, mais de grâce, n'utilisez pas les mines plastiques déjà montées avec votre stylet. Optez pour les mines feutrines (Felt Nips - ci-dessus au milieu) ou la mine de précision (à gauche  avec le petit ressort) et oubliez les mines en plastique (en noir à droite). Les sensations sont vraiment différentes et on peut retrouver un touché plus naturel grâce à elles. Seul défaut, les mines feutrines s'usent très vite, la mine de précision s'use aussi plus vite que les mines plastique mais durent quand même plus longtemps.

Le pilote

Peu d'évolution sur ce point, si ce n'est comme les Intuos 4, la création ou configuration de menu radial (très utile mais peu exploités !), le mode précision, peu utile sur une Cintiq à l'opposé d'une tablette "classique", la configuration de chaque boutons, etc. La seule différence se fera au niveau du réglage des deux Touch Strip et du nombre de boutons doublés.

Ce pilote reste le même que pour les Intuos 4 (et 3 / Cintiq 12), donc pour les habitués, peu de dépaysement, sauf les entrées spécifiques. Pour les nouveaux, tout est clair et simple.

Toutefois, j'en profite pour vous rappeler que la configuration de votre stylet et votre tablette n'est pas obligatoire, mais est vivement recommandée. Chacune de vos application peut se voir affubler de ses propres raccourcis claviers, de ses propres menus radiaux, de sensibilités différentes de stylets. Bien souvent, bon nombre d'utilisateurs laissent les paramètres par défaut... et perdent du temps à utiliser leur clavier alors qu'une simple pression sur un bouton situé sous le pouce pourrait le faire plus rapidement. Mieux vaut "perdre" 5 min à configurer son pilote que de perdre quelques secondes très régulièrement, pour au final perdre des heures !

En conclusion

Est-elle pour moi, dois-je me l'acheter ? On peut bien sûr se poser légitimement ces questions au vu du prix de cette tablette avec son écran intégré de 21 pouces... car 1990 € TTC (conseillé) représente le prix d'un bon ordinateur ET d'une tablette "normale" de grande taille. Si vous avez le budget, si vous passez votre journée sur une tablette, la réponse est oui sans hésiter. Le gain en terme de confort et productivité en vaut vraiment la chandelle, et vous la rentabiliserai vraiment vite.

Par contre, si vous avez déjà une Cintiq 21 ancienne génération, le passage vaut le coup si vraiment vous êtes en manque de précision et de sensibilité, la différence de technologie entre l'ancien modèle est le nouveau se fait sentir. Toutefois, pas de Multitouch, même "basque" comme les Bamboo Pen and Touch ce qui pourrait être pratique, car il faut avouer que j'ai déjà tendance à mettre les doigts sur ma Cintiq 12 et sur mon Intuos 4 pour manipuler certaines données...

Cette Cintiq 21 UX est donc bien une mise à jour, apportant son lot de petites nouveautés et changements en plus de l'addition de la technologie Intuos 4, mais n'apporte pas de nouveautés vraiment révolutionnaires. Espérons que Wacom fasse un jour le pas suivant vers le Multitouch comme on peut le voir en tests sur Youtube et apporte un grand renouveau à sa gamme Cintiq !

14 Commentaires
  1. Raistlin 7 années Il y a

    En effet c’est vraiment une mise à jour, mais il faut dire que c’est avant tout un moyen psychologique de mieux travailler! Je m’en suis offert une en Mars (pré-commandée donc) et reçu en Avril, c’est un outil vraiment bien fait, hélas je n’ai guère eu le temps de l’user… En prod intense depuis tout ce temps je n’ai pas encore pu bien faire mumuse avec (un ou deux croquis mais rien de montrable…)
    J’y ai ajouté un « petit » élément, un Ergotron LX, de la sorte elle est suspendue, et je peux à tout instant la caller sur mes genoux, puis la remettre à coté de mon autre écran… Le mix est incroyable! En tout cas, niveau de la pression c’est magique, comme tu le dis ça change tout… J’étais passé d’une intuos premiere génération (et oui ça fait un baille que je me sers de tablettes…) à une intuos 4, et déjà c’était la folie… Alors là ! Fichtre… Fini les scans et les crayons… Quand j’aurai passé un peu plus de temps dessus je pourrai complètement juge, en attendant mes premieres heures dessus sont incroyables…

  2. Olivier D 7 années Il y a

    Je l’ai achetée quasiment dès sa sortie et l’utilise quotidiennement depuis un mois et demi. J’avais une Cintiq 12 dont j’étais extrêmement satisfait, mais qui, pour dessiner était un peu petite. Cela faisait des mois que j’hésitais à passer au modèle supérieur, et l’arrivée de la nouvelle gamme a entraîné ma décision.

    Je l’utilise pour toutes mes applications habituelles : Modo, Painter, Photoshop, Art Rage. J’aurais bien voulu la tester avec ZBrush, mais impossible en ce moment de trouver le temps libre nécessaire.

    J’ai pris quelques instants pour paramétrer notamment Modo et Painter. Avec Modo, le gain de productivité est important, les express keys sont toutes configurées, il m’en faudrait plus.J’ai attribué les quelques outils fondamentaux qu’on utilise le plus souvent en 3D. La peinture 3D est bien sûr extrêmement agréable, mais toutes les opérations de modélisation, de sélection, gagnent en vitesse. J’ajoute qu’il est aisé de paramétrer de la même façon les différentes applications 3D de cette façon, ce qui fait qu’on utilise les mêmes touches pour le move, le scale, le rotate quelle que soit l’application, ce qui est appréciable. J’essaie de régler aussi de façon uniforme Painter et Photoshop.

    Contrairement à Thomas, j’utilise les mines plastiques, qui glissent bien mieux que les mines feutre. Sur ma 12, après avoir essayé les mines feutres un bon moment, je trouvais qu’elles avaient tendance à ralentir mon geste. Il faudrait peut-être que je refasse un essai sur la 21.

    Avec Painter et Art Rage, c’est absolument génial, j’ai là une taille idéale de support pour travailler le dessin.

    Seul petit défaut, la bête chauffe un peu les poignets, surtout en bas de l’écran.

    Le bilan est donc absolument positif, je me demande comment je pourrais m’en passer maintenant pour travailler. Bravo à Wacom !

  3. Quentin 7 années Il y a

    Moi je suis étudiant , je posséde actuellement la intos 4 s , et j’en suis ravis , je vous remercie boucoup pour le Mangalor sa ma vraiment permis d’aimer Zbrush j’en fait tout les jours pour ma passion je suis fan superbe logiciel , voila un grand merci et votre site et genial !!!

    Quentin

    ps:Désoler pour les faute d’orthographe .

  4. Benoit 7 années Il y a

    Bonjour à tous !

    Voila, je vous écris car je vais éventuellement me payer une cintiq 21UX, et mon problème est le suivant: mon ordinateur portable n’as qu’une sortie VGA, et pas de sortie DVI. Après m’être renseigné sur le site WACOM (constructeur), j’ai remarqué qu’un adaptateur VGA/DVI était vendu avec la tablette. Je pense donc pouvoir utilisé la cintiq sur mon pc, mais j’ai encore quelques doutes… Pouvez vous m’éclairer? Je me demandais également si cet adaptateur n’engendrai pas une perte de qualité … Voila, je vous remercie ! 😉 A+

  5. Auteur
    Thomas 7 années Il y a

    Effectivement, il y a un adaptateur VGA/DVI vendu avec la Cintiq.. mais pour être honnête, je n’ai jamais testé la tablette en VGA, j’ai du DVI partout, même sur mon portable.

    Le plus simple est peut être de contacter le support technique de Wacom avant l’achat, car oui, le VGA peut entrainer des problèmes d’affichage sur certains moniteurs bas de gamme. Je ne pense pas que la Cintiq rentre dans ce cas de configuration, mais vu l’investissement, autant en être sur !

  6. Benoit 7 années Il y a

    ok merci. je pense que la qualité viens également des caractéristiques du pc portable, je pense pour ma part qu’il n’y a pas de problème de ce coté la , voici mon modèle http://fr.msi.com/modele/gx620 Je viens de poser la question sur le forum Wacom,en attente de réponse …. Je vous tiendrais au courant, si jamais cela peut servir à quelqu’un d’autre 😉

  7. Benoit 7 années Il y a

    Salut. J’ai contacter le service Wacom via leur forum officiel. La tablette cintiq 21UX peut effectivement être utilisée en connexion VGA, via un adaptateur VGA/DVI. Le VGA fourni un signal qu’on appelle Analog. Le DVI, fourni un signal Digital. Le signal Digital est souvent de meilleur qualité que l’analogue, et la qualité de l’écran est donc normalement supérieure avec une connexion Digital (DVI).

    CEPENDANT, si la carte graphique du PC concerné est de bonne qualité et produit un bon signal VGA, la différence entre une connexion VGA et DVI n’est pas perceptible. Les deux connexions fournissent alors la même qualité d’affichage.

    Voila voila 🙂

  8. Simoon 7 années Il y a

    @Raistlin

    Thomas, tout d’abord merci pour l’article (détaillé, c’est comme ça qu’on les aime) – et je sens que je vais rester avec ma bonne vielle 21UX, prochain jouet : iPad

    et pour Raistlin: après ton commentaire, j’ai trouvé la contraption bizarre et même un peu glauque, côté orthopédique, mais après ces vidéos, je me gratte un peu les oreilles: rotation, position, c’est tentant:

    http://www.youtube.com/watch?v=WJZlLF3chxo
    http://www.youtube.com/watch?v=fM6HTPvOEIs

    115 US$ k-y disent dans la video – raisonnable pour un cadeau d’anniversaire (pas le mien, celui de la tablette)

  9. […] nouvelle version est une évolution assez importante de son ancien modèle la Cintiq 21 (testée ici), car si tant bien même elle se base sur la technologie Intuos 4 (2048 niveaux de pression, […]

  10. Yoann 4 années Il y a

    Bonjour,

    Super article qui m’a décidé à acheter ! Cependant je suis bloqué sur le calibrage à la sonde.
    J’ai une sonde Eye One Display 2, mon Cintiq 21UX est connecté à mon iMac et je ne sais même pas comment lui faire détecter mon écran de cintiq dans le logiciel Eye-one-Match. Ce dernier ne me propose pas de choix et ne détecte pas l’écran périphérique Wacom, je n’ai que la possibilité de calibrer l’écran du mac. Une idée ? Ce serait tip top car je je balade sur le web et je ne trouve pas ma solution.

  11. Auteur
    Thomas 4 années Il y a

    Yoann : désolé du temps de réponse, j’avais zappé ce commentaire… 🙂
    Je suis désolé, mais j’utilise une sonde Spyder 4, je ne connais pas la Eye Display 2… donc je ne peux pas aider sur ce point…
    Bientôt, la review de la Cintiq 22 HD qui est arrivée cette semaine chez moi 🙂

  12. […] testé ici-même avec des passages plus ou moins long sur les autres modèles de Cintiq (18, 21 testée ici) et 24HD). Je vais donc vous présenter la bête, vous parler de ses qualités et ses défauts et […]

  13. Waido 4 années Il y a

    hello,
    quelqu’un sait m’expliquer la différence entre celle présenter ici 21ux et la 22 pouce HD

    juste la qualité d’écran qui change ? c’est a dire HD. car la différence de prix est vraiment waouuhhh !

  14. Auteur
    Thomas 4 années Il y a

    C’est principalement la résolution qui change (1600×1200 contre 1920×1080) et l’ergonomie des boutons.

    Sinon, la techno de la tablette reste la même…

    Après, la 22 HD est plus moderne dans le sens ou elle chauffe un peu moins par exemple. Sinon, cela reste assez kif kif…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Thomas Roussel - 2015

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

En visitant Polysculpt, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par Polysculpt sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre experience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de Polysculpt, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer